African Center for Human Security

Version imprimableEnvoyer par email
ACHUS
Adresse

22 BP 718 Abidjan 22

Téléphone
+225 05 33 45 37 (tél et fax)
Responsables et personnel

Responsables 
    
KIGNELMAN Thomas Kabonama : Directeur exécutif REINHARDT

KOSSIWA Erika : Directeur chargé des relations extérieures

GBATA Cyrile : Directeur des Programmes

ASSOMAN Gerad : Responsable financier
 
Nombre de membres 
    
345
 
Nombre de membres du personnel 
    
5 salariés - 6 bénévoles
 

 

Historique

L’African Center for Human Security est une initiative d’un groupe de jeunes civils ivoiriens sensibles au respect des droits de l’homme dans les pays africains.

Ce centre a pour vocation de devenir la plate-forme d’information et de formation des acteurs de la vie ivoirienne et des autres pays de la sous-région en ce qui concerne le droit humanitaire en général (droits des prisonniers, droits des enfants, limitation de l’utilisation de certaines armes…). Le centre a vu le jour au deuxième trimestre 2000.

Il a été reconnu de manière officielle par les autorités ivoiriennes le 9 octobre 2001.

Buts et domaines d'actions

L’ACHUS a pour objectifs principaux :

  • D’éduquer et de conscientiser les populations en faveur des droits de la personne
  • D’œuvrer pour l’universalisation des traités sur le droit international humanitaire
  • De mener des actions de sensibilisation sur les armes légères et les mines antipersonnelles et leurs conséquences

 

Activités

Localisation des activités :  Côte d’Ivoire et sous-région ouest-africaine.
 
Activités passées : 
    
Campagne de lettres pour la lutte contre la prolifération des armes légères

Séminaire de sensibilisation sur la lutte contre la criminalité transfrontalière

Séminaire sur la mise en œuvre de la Convention d’Ottawa

Concours de plaidoyer

Concours de dessin pour enfants
 
Activités courantes : 
    
Cours de sensibilisation à l' Ecole de Maintien de la Paix de Zambakro

Cours de formation aux normes minimales en cas de catastrophe (projet sphère)

Organisation de séminaires de formation

Encadrement d’organisations à vocation coopérative
   
Projets : 
    
Création d’une bibliothèque sur les questions relatives au droit international humanitaire et à la problématique des armes légères

Mise en place dans les écoles militaires de la sous-région d’un programme de sensibilisation aux trafics illicites d’armes légères

Création d’une salle de formation 
 

Publications

 

  • Landmine Monitor Report - Côte d’Ivoire 2000 à 2002

    La criminalité transfrontalière

    Réduire les armements

    Mines antipersonnelles