Les armées africaines en question, réflexions d’un détenu à Makala (RDC)

Version imprimableEnvoyer par email

Alors qu’il aurait dû bénéficier de la loi d’amnistie adoptée le 4 février 2014, Me Firmin Yangambi, directeur de la Fondation Paix sur Terre – RDC, ainsi qu’un autre membre de la Fondation, Eric Kikunda Bolembo, croupissent depuis cinq ans à la prison de Makala de Kinshasa. En outre, son fils a été récemment victime d’une tentative d'enlèvement dans sa ville de Kisangani. Ces épreuves n’ont pas empêché Me Firmin, dont la condamnation, à mort en première instance, puis à 20 ans de prison, avait été dénoncée par diverses organisations de défense des droits de l'homme, d’écrire et de nous faire parvenir une intéressante réflexion sur les armées africaines, intitulé « Cycle des conflits armés en Afrique subsaharienne : quelle doctrine de défense ? ».