Forte augmentation des dépenses militaires en Afrique

Version imprimableEnvoyer par email

Selon le nouveau rapport annuel de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Stockholm International Peace Research Institute, SIPRI), les dépenses militaires mondiales se sont élevées à 1 750 milliards de dollars US en 2013, en baisse de 1.9 % par rapport à l’année précédente.
L’Afrique, si elle ne représente que 2,5 % de ce total (49,9 milliards USD de dépenses militaires en 2013), est cependant la région du monde qui enregistre la plus forte hausse, de l’ordre de 8,3 %. Et, en Afrique, la plus forte augmentation a été constatée au  Ghana, qui a presque triplé son budget militaire, passé de 109 à 306 millions de dollars entre 2012 et 2013. Les dépenses militaires de l’Angola, ont, quant à elles, atteint 6,1 milliards de dollars en 2013 (+36 % sur un an), surpassant désormais celles de l’Afrique du Sud (4,1 milliards en 2013).
La palme revient à l’Algérie qui a vu son budget consacré à l’armement augmenter de 8,8 % en 2013, pour atteindre 10,4 milliards de dollars. «C’est la première fois que les dépenses militaires d’un seul pays africain dépassent le seuil de 10 milliards de dollars», souligne le rapport du SIPRI, qui explique cette montée des dépenses algériennes par le désir de ce pays pétrolier d’Afrique du Nord d’acquérir le statut de puissance régionale, le rôle prépondérant de l’armée algérienne et le souci de  lutter plus énergiquement contre le terrorisme islamiste en plein essor à la frontière algéro-malienne.
D’autres pays africains ont aussi augmenté leurs dépenses militaires de façon remarquable l’an passé. Il s’agit, entre autres de la République Démocratique du Congo (+34 %) et de la Zambie (+15 %).
Sources : SIPRI, Agence ECOFIN.