Burundi : possibles livraisons d’armes au mouvement de jeunesse du parti au pouvoir

Version imprimableEnvoyer par email

Selon un document confidentiel adressé au département des Affaires politiques et du maintien de la paix des Nations-Unies, des armes et de l’équipement militaire auraient été livrés au mouvement de jeunesse du CNDD-FDD (Imbonerakure), le parti au pouvoir au Burundi.

Le texte mentionne que 500 uniformes et une quantité d’armes provenant des stocks de l’armée et de la police aurait été distribués aux jeunes leaders des Imbonerakure dans plusieurs communes des provinces de Bururi et Makamba (sud du pays) au cours des mois de janvier et février 2014. Les deux individus à l’origine de ces distributions seraient des généraux d’armée, le Brigadier général Ndumuwunsi, directeur général aux Anciens combattants, et le général-major Niyungeko Juvenal, actuel directeur du Bureau de la coopération militaire. Bien que l’information n’ait pas été confirmée, le matériel serait constitué de pistolets 9mm et de fusils d’assaut AK47.

Les Imbonerakure sont suspectés d’implication dans une vingtaine d’actes de violence envers des membres des partis d’opposition et représentent à ce titre une menace potentielle à la « crédibilité » des élections présidentielles de 2015. Agissant dans l’impunité et avec la complicité des autorités locales, les Imbonerakure constitueraient une « milice » cumulant des prérogatives judiciaire, militaire et policière, notamment dans les provinces reculées.

Pour lire l'article complet de RFI du 11 avril 2014, cliquez ici.  

Pour avoir accès au document confidentiel, cliquez ici