Côte d’Ivoire : atelier de formation sur la gestion des stocks d’armes

Version imprimableEnvoyer par email
Atelier Grand Bassam gestion stocks mars 14

Après la validation d’un Guide sur la gestion des stocks d’armes légères et de petit calibre (ALPC) et leurs munitions, lors de l’atelier qui s’est tenu à Abidjan le 3 mars dernier, plus d’une vingtaine d’armuriers et représentants des différents corps de l’Etat (police nationale, gendarmerie, Forces républicaines – FRCI –, douanes, et Direction des Eaux et Forêts) ont participé à l’atelier de formation de Grand Bassam, du 4 au 8 mars 2014. L’objectif de ce cycle de formation de formateurs, organisé et animé par la Commission nationale de lutte contre la prolifération des ALPC et ses partenaires onusiens UNREC et PNUD, était de présenter le cadre défini par le Guide et les standards internationaux auxquels il fait référence, en matière de gestion des stocks, mais également dans le domaine du marquage, de l’enregistrement et du traçage des ALPC ou de l’élaboration de programmes de destruction.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui de l’UNREC au Programme de lutte contre la prolifération des ALPC et à la sécurisation communautaire en Côte d’Ivoire et a bénéficié des financements consacrés au renforcement des capacités institutionnelles en Côte d’Ivoire.
Les nouvelles procédures de stockage des ALPC – qui complètent celles adoptées au sujet des munitions et des explosifs lors d’un processus semblable en 2012 – visent à renforcer les capacités dans un domaine durement éprouvé par la longue crise politico-militaire qui a frappé le pays. La mise en application des dispositions élaborées dans le Guide devraient aider les autorités ivoiriennes à réduire les risques de détournement des stocks et à rendre les infrastructures d’entreposage plus sûres pour le personnel et leur environnement.

Texte et photo : Claudio Gramizzi.