Kinshasa : Décès de Flory Kayembe

Version imprimableEnvoyer par email

C’est avec consternation et une grande tristesse que nous apprenons le décès de notre ami, le Pr Flory Kayembe Shamba, survenu ce 21 janvier 2012. La société civile congolaise perd ainsi un de ses principaux piliers dans la lutte contre la prolifération des ALPC, un grand défenseur de la paix dans ce pays meurtri par tant de violences.

Rappelons brièvement le rôle de pionnier joué par Flory. Il y a dix ans, il participait à la première étude jamais réalisée en RDC sur le trafic transfrontalier des armes. En 2004, il joua un rôle moteur dans le processus qui mena à l’assemblée fondatrice du Réseau congolais d’action sur les armes légères (RECAAL), dont il fut élu coordinateur national. Beaucoup plus récemment, en novembre-décembre 2011 à Bangui, il participait à la 1ère assemblée générale du Réseau d’action d’Afrique centrale sur les armes légères (RASALAC), où ses qualités d’écoute et de médiation furent saluées par tous les participants et bien utiles pour parvenir à surmonter divers conflits entre participants. Encore plus récemment, son absence – indépendante de sa volonté – fut unanimement regrettée lors d’un séminaire de formation du GRIP organisé à Goma.

Avec lui, la société congolaise et internationale perd non seulement quelqu’un d’une grande expérience et d’un charisme certain, mais aussi un homme aux grandes qualités humaines, dont la compagnie parvenait à éclairer les journées les plus moroses. Le GRIP adresse ses plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches, à ses collègues et à l’ensemble de la société civile de RDC.