Un atelier de formation pour la société civile à Yaoundé

Version imprimableEnvoyer par email

En collaboration avec la Fondation Paul Ango Ela (FPAE), le GRIP a organisé, au Centre Jean XXIII de Mvolyé à Yaoundé, un atelier de formation aux problématiques des armes légères et de petit calibre et des conflits. L’atelier, qui s’est déroulé du 24 au 26 octobre, s’adressait principalement à des représentants d’organisations de la société civile du Cameroun et d’autres pays d’Afrique centrale, dont plusieurs membres du RAFAL, ainsi qu’à quelques chercheurs et journalistes locaux.

Les résultats de ces travaux sont multiples : enrichissement des connaissances des participants, partage de leurs expériences, mise en perspective de réalités fort différentes entre les pays de la sous-région et à l’intérieur de ces pays, pistes en vue de possibles synergies par le développement des collaborations entre acteurs de la société civile, prise de conscience du rôle majeur de ces derniers afin de lutter efficacement contre le fléau des armes légères, notamment en aidant à la mise en œuvre des engagements souscrits par leurs gouvernements, etc.  

Les participants se sont déclarés satisfaits, non seulement de la qualité des débats, introduits par des présentations audio-visuelles conçues par des experts du GRIP et de la FPAE, ainsi que par un chercheur camerounais indépendant, mais aussi par l’ambiance dynamique et sereine qui a entouré ces trois journées d’intenses réflexions.

Enfin, notons que cette formation s’inscrit dans un programme bisannuel sur la violence armée financé par le ministère belge des Affaires étrangères et exécuté conjointement par le GRIP et IANSA.