Réseau d'Action National Contre la Prolifération des Armes Légères

Version imprimableEnvoyer par email
RANCPAL
Adresse

  Adresse postale : BP E 1497, Bamako, Mali

 

Téléphone
+ 223 2216928
+ 223 2216916 (Fax)
Responsables et personnel

Responsables 
    

  • Fatoumata MAIGA : Présidente

 

  • Adama DIARRA : Secrétaire exécutif

   
Nombre de membres 
    

  • 14 associations et ONG

 

  • environ 1500 membres

 Nombre de membres du personnel 
    

  • 8 personnes

 

Historique

L'avènement de la démocratie au Mali a ouvert la porte à d'important changements socio-économiques, les mutations ont entraîné un bouleversement des mentalités et contribué à des modifications dans les rapports entre l'administration et les communautés avec des conséquences directes sur la conception de la sécurité.

La société civile du Mali à travers ses démembrements, consciente et la nécessité de poursuivre le processus de désarmement en se fondant sur le rôle que les O.N.G jouent désormais dans le maintient de la sécurité, a estimé que la création d'un cadre (ASSOCIATION) approprié pour aider les autorités à la compréhension et la gestion du phénomène est aujourd'hui une nécessité.

Le phénomène grandissant de l'insécurité dans le pays, la paupérisation galopante et le phénomène nouveau de violence alimenté par l'utilisation des armes a amené les Associations et O.N.G maliennes à œuvrer pour la paix, à s'organiser en réseau à l'effet d'inscrire leur action dans la logique africaine et Mondiale de recherche de la paix, à travers le désarmement.

 

Le réseau d'action national contre les armes légères. R.A.N.C.P.A.L / MALI inscrit son action dans la stratégie Nationale de lutte contre l'insécurité et la consolidation de la paix, pour le R.A.N.C.P.A.L seul les membres des forces armées et de sécurité sont habitués à détenir des armes de guerre. Ainsi, après plusieurs concertations, un réseau national de lutte contre la prolifération des armes légères a donc vu le jour au Mali (R.A.N.C.P.A.L - MALI).

Le réseau national sera l'instrument au sein du quel, dans une logique de solidarité, toutes organisations réuniront leurs efforts intellectuels moraux, physiques et matériels pour mettre en œuvre une stratégie nationale de lutte contre la prolifération des armes légères, qui constituent un véritable danger pour les personnes et les biens en menaçant parfois le fondement même des Etats, une telle entreprise nécessite pour sa réussite, la participation et l'engagement de tous notamment des décideurs politiques, des cadres de l'Administration et ceux du secteur privé, mais surtout de la société civile qui doit se réorganiser et mieux se structurer pour cette lutte.

Le réseau d'Action contre les armes légères R.A.N.C.P.A.L / MALI est crée par la volonté de 12 Associations et O.N.G réunies à Bamako le 09 Décembre 2000, dans l'espoir de conjuguer leurs efforts dans la lutte contre la prolifération des armes légères.
Le réseau mène un combat pour l'avènement d'une ère de paix, de justice et de bonne gouvernance, dans le cadre de la problématique de la prolifération des armes légères au MALI en Afrique et dans le Monde afin de contribuer à question de la sécurité et du développement.  

 

Buts et domaines d'actions

But 
  
Le réseau national a pour but de contribuer à l'apaisement du climat social par des actions de sensibilisation.
 
Objectifs 
  
Objectifs immédiats
  

  • Favoriser une action des O.N.G qui visent essentiellement à promouvoir la sécurité des personnes et susciter un environnement, exemple de violence
  • Participer de manière positive au succès de la mise en œuvre des résolutions des concertations Nationales organisées par le gouvernement et ses partenaires

 

  • Encourager la collecte et la destruction des armes détenues par les populations civiles
  • Mettre en place un programme de soutien au renforcement de la bonne gouvernance

 

  • Demander une collaboration franche des pouvoirs publics sur la gestion des armes détenues de manière illicite par les populations
  • S'impliquer dans la diminution des besoins des individus à s'armer en assurant et améliorent leur sécurité et celle de leur bien

 

  • Promouvoir les programmes d'éducation scolaire et prés - scolaires prennent en charge la culture de la non violence et de la paix

 Objectifs immédiats, à moyen et à long terme :
 

  •  Lancer des campagnes d'information, d'éducation et de sensibilisation sur la culture de la paix, promotion de la démocratie
  • Aider les pouvoirs publics à disposer des informations fiables permettant de mieux contrôler le flux des armes légères

 

  • Soutenir l'application du code de conduite par la fabrication de la circulation et d'importation des armes légères
  • Engager toutes les organisations membres du réseau national, à définir une politique réelle de promotion des actions de développement, une meilleure manière d'occuper les citoyens et les détourner de tout esprit de trafic, ou d'utilisation d'armes

 

  • Lancer des campagnes d'information d'éducation et de sensibilisation sur la culture de la paix

Objectifs immédiats et à long terme :

  •  Encourager par des actions de sensibilisation au niveau national et sous régional, l'application correcte et juste du moratoire sur la fabrication, importation et l'exportation des armes légères

 

  • Participer à la collecte et à la destruction de toutes les armes détenues illégalement en rapport avec les autorités compétentes

 Objectifs à long terme :

  •  Favoriser une paix durable, le développement, la sécurité des personnes et le respect des droits de l'homme

 

  • Amener le réseau à concentrer son action sur le problème des armes légères considéré comme facteur clé dans le cadre de son combat pour la paix et la justice
  • Faire la promotion du moratoire ouest africain pour un meilleur contrôle légal des armes légères aux frontières des Etats signataires

 

  • Travailler de façon que la majorité des Etats Africains souscrivent à l'idée du moratoire
  • Lutter contre la violence

 

  • Encourager la résolution des conflits par la voix du dialogue et de la concertation 
     
Activités
  • Créer un réseau d'échange avec les O.N.G sous régionales, internationales, les partenaires au développement, les autorités politique et administrative pour mieux coordonner leur actions, les soutenir et les encourager aux objectifs du réseau

 

  • Faire de la formation pour améliorer les compétences des acteurs
  • Faire de la mobilisation, de l'éducation, de la formation et des actions de développement

 Sur le plan de la communication :

 

  • Nouer des relations avec des médias
  • Demander l'appui des personnalités publiques

 

  • Elaborer des messages communs Développer des plans de campagne sur le plan externe
  • Œuvrer et encourager la création ou l'action de fonctionnalité suffisante à la commission Nationale de lutte contre la prolifération des armes légères au niveau des Etats signataires de la C.E.D.E.A.O
  • Recommander la re-dynamisation du réseau des O.N.G Ouest Africaines de la lutte contre la prolifération des armes légères

 

  • Amener les Etats à une meilleure coopération entre les commissions Nationales, le P.L.A.C.E.B et la société civile

 Sur le plan juridique :

  • Procéder à la recherche de tous les textes sur la législation des armes légères et des munitions et leur vulgarisation

 

  • Amener les gouvernements à reconnaître officiellement les techniques de prévention et résolution des conflits traditionnels comme patrimoine culturelle
  • Implication de la société civile dans la prévention des conflits, des tensions sociales et tout autre phénomène susceptible de troubler la paix et la sécurité des citoyens? L'implication de réseau dans la gestion des conflits net les après conflits

 Sur le plan de la promotion de la culture de la paix :

  • La mise en œuvre du programme de formation en culture de la paix à tous les groupes sociaux

 

  • Amener le gouvernement à adapter un programme national d'éducation à la culture de la paix et aux droits des humains assortit de mesurer d'accompagnement en terme de projet de développement

 Sur le plan interdépendance -Sécurité - Démocratie et Développement :

  • Faire la promotion de la bonne gouvernance, se battre pour l'instauration d'une vraie politique d'éducation nationale

 

  • Une vraie politique de développement
  • Une politique d'emploi sur les jeunes