Association des Femmes pour les Initiatives de Paix

Version imprimableEnvoyer par email
AFIP
Adresse

Adresse postale  BP 2281, Bamako, MALI
 

Téléphone
Tél. (223) 222 78 17
Fax (223) 222 24 89
Responsables et personnel

Responsable : Fatoumata MAIGA (Fondatrice et présidente)
 
Nombre de membres : 500
 
Nombre de membres du personnel : 17 bénévoles, dont une experte en alerte des indices de crise et deux analystes

Historique

L’AFIP est issue du Mouvement national des femmes pour la sauvegarde de la paix et de l’unité nationale, né au lendemain de la « Flamme de la Paix » (1996).

Elle a été créée en novembre 1998 à Bamako dans le contexte du PCASED, le mécanisme de mise en œuvre du Moratoire ouest-africain sur les armes légères.

Elle part du constat que les femmes maliennes, plus de 51 % de la population, sont directement touchées par les crises qui secouent la région. Avec les enfants et les personnes âgées, elles constituent la majorité de la population des camps de réfugiés.

 

Contexte :

Etant donné les affrontements inter-villageois autour des points d’eau et de pâturage, les braquages armés sur les routes, avec leur cortège de morts et de blessés, l’insécurité dont souffre le Mali à cause de la circulation illicite des armes légères et de l’effritement des valeurs sociales, l’AFIP, forte de l’expérience des femmes dans la résolution des conflits depuis des temps anciens et du rôle que ses membres ont joué dans la résolution du conflit dans le nord du pays, s’engage de manière patriotique dans le combat contre la prolifération des armes et pour la consolidation de la paix au Mali, en Afrique et dans le monde. 

Buts et domaines d'actions

L'AFIP se consacre aux questions de gouvernance et de sécurité. En particulier, elle agit pour :

  • Susciter une prise de conscience des problèmes relatifs aux guerres et conflits
  • Acquérir les aptitudes de la résolution des conflits et de la consolidation de la paix
  • Faire le lien entre la paix et le développement
  • Renforcer les capacités organisationnelles des femmes
  • Renforcer la solidarité entre les organisations de femmes au niveau national, sous-régional, régional et international
  • Participer à la restauration d’une société fondée sur la paix et la justice
  • Dégager les méthodes et outils modernes de règlement des conflits
  • Créer un espace d’échange d’expériences en matière de résolution des conflits et d’évaluation de leur impact sur la société
  • Mener des plaidoyers pour restaurer des communautés basées sur la paix et la tolérance
  • Mobiliser les femmes autour des idéaux de la culture de la paix et de la non-violence par des actions de développement
Activités

Localisation des activités
    
Toutes les régions du Mali
 
Activités passées :   

  • Organisation de rencontres avec la population et les autorités locales dans le cadre du règlement du conflit intercommunautaire au Sahel occidental en mai-juin 1999
  • Mise en place d’un cadre d’échange et de partenariat avec les femmes parlementaires sur les questions touchant à la paix sociale en novembre 1999
  • Organisation de journées de réflexion sur la problématique de la circulation illicite des armes légères les 24 et 30/10/99
  • Mise en place du bureau définitif de l’AFIP, composé de 17 membres, en décembre 1999
  • Atelier de formation des membres du bureau en techniques d’animation et de communication en mai 2000

 

Activités courantes :   

  • Visites
  • Activités culturelles
  • Formations en culture de paix
  • Formation de groupes de réflexion
  • Conférences-débats
  • Rencontres avec les pouvoirs publics
  • Actions de micro-désarmement impliquant les femmes (collectes, remédiations)

 

Projets :

  • Trois objectifs ont été établi dans le programme quinquennal (1999-2004) de l’association :
  • Culture de paix : moralisation de la société, valorisation de la femme et de son importance dans la gestion des conflits et la consolidation de la paix
  • Prévention des conflits : développement des capacités des communautés dans ce domaine, promotion de la solidarité entre les associations
  • Promotion de la bonne gouvernance et de la démocratie.
  • Des rencontres intercommunautaires seront organisées à Tombouctou et Ménaka dès qu’un financement sera trouvé.