Actualités

Focus sur les armes artisanales en Afrique de l’Ouest

Fusils chez un producteur à Ferkessédougou en Côte d'Ivoire (© GRIP 2014).

Selon l’Observatoire régional pour l’Afrique de l’Ouest du programme ENACT, au moins onze pays de la sous-région connaissent une activité de production artisanale d’armes à feu. Bien qu’ayant peu attiré l’attention des chercheurs, cette activité a, dans certains pays, un important impact sur la criminalité. Ainsi, même si les armes artisanales sont en général utilisées par des chasseurs, plus de la moitié des vols au Ghana, au Bénin, dans le sud-est du Nigeria et dans les zones urbaines du Mali sont commis à l’aide de ce type d’armes.

Un nouveau rapport ISACS sur la nécessité d’une intégration du genre dans la problématique ALPC

Les Nations unies viennent de publier, en anglais uniquement, un nouveau rapport ISACS (Norme internationale de contrôle des armes légères, International Small Arms Control Standard), intitulé « Women, men and the gendered nature of small arms and light weapons ».

Une taxe de la paix au Gabon ?

Fin septembre, une violente bagarre a opposé des parachutistes belges et des militaires français dans un des bars les plus huppés de Libreville. Bilan : trois civils blessés et un établissement mis à sac, avec des dégâts se chiffrant en millions de francs CFA. Trois enquêtes ont été ouvertes à propos de l’incident, au Gabon, en France, et en Belgique.

Côte d’Ivoire : Cérémonie de remise du guide de procédures de gestion des stocks d’armes et munitions

La Commission Nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat-ALPC) en partenariat avec le Japon à travers le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a organisé une cérémonie de remise officielle du Guide de procédures de Gestion des stocks d’armes légères et de petit calibre (ALPC) et de leurs munitions aux Forces de Côte d’Ivoire, le 25 septembre 2017 au siège de l’Institution.

Kinshasa : Firmin Yangambi refuse de s’évader

Une évasion spectaculaire a eu lieu le 17 mai à la prison de Makala, la principale prison de la République démocratique du Congo. Selon certaines sources, plus de la moitié des 8.000 détenus auraient pris la fuite, après une attaque de supposés partisans du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo.

Un hommes d’affaires néerlandais reconnu complice de crimes de guerre

La Justice des Pays-Bas a rendu un verdict historique ce 21 avril. En condamnant à 19 ans de prison l’homme d’affaires néerlandais Guus Kouwenhoven, la Cour d’appel de ce pays a en effet reconnu que l’exploitation de ressources naturelles et les livraisons d’armes en période de conflit pouvaient être considérées comme une complicité de crimes de guerre.

Des dépenses militaires globalement en hausse, mais en baisse en Afrique

Selon le SIPRI, l’Institut international de Stockholm de recherche sur la paix, les dépenses militaires mondiales ont augmenté de 0,4 % en 2016 par rapport à l’année précédente, atteignant la somme de 1.686 milliards de U.S. dollars, soit 2,2 % du PIB de la planète. Par pays, les Etats-Unis demeurent largement en tête, ayant consacré 611 milliards à leurs armées en 2016, suivis de la Chine (215 milliards), de la Russie (69,2 milliards) et de l’Arabie saoudite (63,7 milliards).

Une étude sur les trafics d’armes au Niger

Carte des trafics d'armes vers et du Niger

Dans le contexte des Objectifs de développement durable, en particulier l’Objectif 16, dont une des « cibles » est la réduction du trafic d’armes, l’institut Small Arms Survey vient de publier un rapport consacré à la mesure des flux d’armes illicites au Niger.

RDC : Etude sur la sécurité des stocks d'armes et munitions

Le Centre international de Bonn pour la conversion (BICC) vient de publier un rapport sur la sécurité des stocks d’armes et de munitions dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo.

La Convention de Kinshasa enfin en vigueur !

La Convention de l'Afrique centrale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre (ALPC), de leurs munitions et de toutes pièces et composantes pouvant servir à leur fabrication, réparation et assemblage, dite Convention de Kinshasa, entrera en vigueur le 8 mars prochain. Cette convention, qui doit réglementer, notamment, le port, le stockage et les transferts d’ALPC, a été signée en 2010 par les onze pays membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC).

Trafic d’armes toujours vivace en Afrique de l’Ouest

En quelques semaines, plusieurs affaires de trafic d’armes ont prouvé, si besoin en était, que le Sahel et le Nigeria demeurent des foyers du trafic d’armes, alimentant divers groupes armés et terroristes.

Le trafic d'armes, obstacle au développement

Depuis le 1er janvier 2016, les 17 Objectifs de développement durable du Programme de développement durable à l’horizon 2030 – adopté par les dirigeants du monde en septembre 2015 lors d’un Sommet des Nations Unies – sont entrés en vigueur. Au cours des 15 prochaines années, grâce à ces nouveaux objectifs qui s’appliquent à tous, les pays mobiliseront les énergies pour mettre fin à toutes les formes de pauvreté, combattre les inégalités et s’attaquer aux changements climatiques, en veillant à ne laisser personne de côté.

Burundi : La Ligue Iteka interdite !

Ce 3 janvier, la Ligue Iteka, membre depuis de nombreuses années du RAFAL et une des plus anciennes organisations de la société civile burundaise, a été « définitivement radiée de la liste des Associations sans but lucratif (ASBL) œuvrant au Burundi » par le ministère de l’Intérieur. Cette mesure fait suite à une suspension prononcée le 24 octobre 2016.

Côte d’Ivoire : Nomination d’un Secrétaire exécutif à la ComNat-ALPC

Le Réseau d’action sur les armes légères en Afrique de l’Ouest, section Côte d’Ivoire (RASALAO-CI), se félicite de la nomination, ce 30 novembre par décret présidentiel, du Commissaire divisionnaire de Police, Djokouehi Djibré Léon Appauls Vahnan, au poste de Secrétaire exécutif de la Commission nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ComNat-ALPC).

Prolifération d’armes en Afrique de l’Ouest : des sources de plus en plus variées

L’effondrement du régime libyen en octobre 2011, sous les coups de boutoir des bombardiers de l’OTAN, a fortement accru les trafics d’armes vers les régions voisines d’Afrique de l’Ouest, en particulier dans le Sahel. Articulé autour de la problématique de la prolifération régionale des armes, un rapport de l’organisation britannique Conflict Armament Research (CAR) a été publié en novembre 2016.

Réformer les services de sécurité, un débat toujours d’actualité

Est-ce que la réforme du secteur de sécurité (RSS) pourrait contribuer à changer les sociétés d’Afrique de l’Ouest ? Telle est une des questions qui a émergé lors d’un Laboratoire d’apprentissage sur la gouvernance et la réforme du secteur de la sécurité en Afrique qui s’est tenu les 26 et 27 avril 2016 à Dakar.

Pages

Subscribe to Actualités